To bi or not to bi ?

Last updated on 3 février 2019

(Excusez le jeu de mot pourri, j’ai pas pu m’en empêcher)

« Bi moi ? Ah la la non certainement pas ! Jamais je ne lécherai une fille ! » Voilà ce que je clamais il y a encore quelques mois. Du coup j’étais un peu inquiète (un peu hein, c’était pas la panique) de voir qu’aussi bien en club que sur internet, les couples recherchaient majoritairement une femme pour jouer avec madame (du moins les couples avec qui nous avons discuté). Alors mince, moi qui n’aime que les hommes, allais-je devoir passer à la casserole ? La réponse est… oui ! Mais, je vous rassure, personne ne m’a forcée et seul mon tempérament de « scientifique exploratrice » m’a poussé à tenter l’expérience. Résultat : je ne suis toujours pas bi mais je dois reconnaitre qu’une femme c’est doux, c’est moelleux, c’est sensuel… Alors je ne me met plus cette barrière et si la dame à envie de poser ses mains (ou plus) sur moi, je ne pars pas en courant et je lui rend ses caresses. C’est encore très timide et je suis rarement à l’initiative des choses mais je suis contente d’avoir entrouvert cette porte là… D’autant plus que je sais que c’est un spectacle que James – comme beaucoup d’hommes – apprécie beaucoup.


Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Écrit par :

Petite brunette, Madeleine écrit des billets et règle les questions techniques du site.