Le trio FFH : Une expérience porno-érotico-sensuelle

Last updated on 10 février 2022

0 0 votes
Article Rating

Après avoir expérimenté, il y a un moment maintenant, le trio HHF (entendre par là que j’avais deux hommes pour moi toute seule), nous avons découvert il y a quelques mois les joies du trio FFH (ou HFF, c’est pareil), c’est-à-dire un plan à trois entre 2 femmes et 1 homme. Une expérience porno-érotico-sensuelle à ne pas tenter dans tous les couples…

Nous avons trouvé la licorne de nos rêves pour notre trio FFH !

Il est 18 h 30, nous sommes prêts. Habillés, pomponnés et nous attendons la demoiselle à la gare. C’est qu’elle vient de loin, juste pour nous voir. Enfin, pour nous voir… c’est un euphémisme !

Dans le langage libertin, les femmes qui libertinent seules et qui rencontrent des couples sont nommées des licornes. Ce nom-là n’a pas été choisi au hasard, car elles sont si rares qu’elles en deviennent aussi mythiques que l’animal éponyme.

Cela fait quelques jours que nous discutons avec elle. Nous avons rapidement accroché. Plus jeune que nous, notre licorne semble cependant présenter toutes les qualités qu’on attend d’elle. Difficile de vous les résumer. Il s’agit ni plus ni moins que du fameux feeling, si cher aux libertins. Avec elle, nous avons senti rapidement que ça pourrait fonctionner. Nos échanges sont fluides, plein d’humour et nous semblons tous les trois raccords sur ce que nous attendons de ce trio FFH : du sexe, de la complicité, de l’échange. Le tout accompagné d’un joli décor et de quelques verres de vin.

Nous avons prévu de passer la nuit avec elle. Ce n’est pas dans nos habitudes, mais elle n’habite pas vraiment tout près du logement que nous avons réservé pour l’occasion, alors nous nous sommes adaptés.

18h35, notre licorne descend du train. L’ambiance entre nous trois est immédiatement détendue. Nous plaisantons un peu sur le trio que nous formons et nous nous demandons si les passants se doutent que les deux femmes qui entourent James vont lui faire sa fête durant toute une nuit.

Ensemble, nous allons récupérer les clés de notre petit nid de débauche. Le propriétaire semble penser que nous sommes sœurs, elle et moi. Il faut dire que nous avons effectivement quelques traits de ressemblance. Brune à lunettes toutes les deux, nous nous rejoignons même sur la coupe de cheveux puisque je viens de raccourcir les miens de plusieurs centimètres.

J’ai enfilé, pour l’occasion, une robe très courte, très moulante et très échancrée, par-dessus une paire de bas. Notre licorne, quant à elle, arbore un look plus sage avec une petite jupe et un chemisier. Je sais pourtant que, dessous, elle a enfilé un superbe porte-jarretelles et que sa sagesse apparente n’est qu’une façade.

James, pour sa part a mis un pantalon noir et une chemise. Simple et efficace, comme toujours, mon amoureux. Il est beau comme un dieu et j’ai vraiment hâte de le voir s’occuper de notre invitée.

C’est que nos attentes vis-à-vis de ce trio FFH sont un peu particulières. Contrairement à de nombreux couples libertins, nous ne cherchions pas particulièrement une femme bi. Je suis moi-même farouchement hétéro et, même si je ne refuse pas ni de recevoir, ni de donner de caresses à une femme, c’est bien dans les bras d’un homme que je prends vraiment mon pied.

Notre invitée et moi-même aurons donc la douce tâche de faire perdre pied à James et lui aura celle de nous faire prendre notre pied à toutes les deux. Et comme je suis un peu candauliste, j’ai bien l’intention de me retirer un peu du jeu de temps en temps pour profiter du spectacle de James en train de défoncer la demoiselle.

Après avoir partagé quelques verres avec notre invitée, James décide de prendre les choses en main. Mais, quelques minutes plus tard, c’est plutôt elle et moi qui avons la chose en bouche…

Bon, je ne vais pas vous refaire toute la scène, c’était il y a quelques mois maintenant et j’avoue avoir oublié tous les détails. Si vous avez envie d’histoires croustillantes, nos récits fictions sont là pour ça, bien qu’il n’y en ait pas encore sur le thème du plan à trois entre un homme et deux femmes… Je peux quand même vous dire qu’on s’est amusés une bonne partie de la nuit et que, le lendemain matin, nous étions tous les trois frais et dispo pour recommencer. Une bonne partie de sexe en somme.

Au cours de cette soirée, comme prévu, il m’est arrivé régulièrement de prendre un peu de recul afin de mater les ébats de James et notre licorne. Je dois dire qu’elle connaissait très bien son affaire. Je ne crois pas avoir jamais vu une autre femme sucer aussi bien mon homme.

Durant nos discussions préalables, elle nous avait indiqué qu’elle aimait bien le sexe un peu hard, aussi James n’a pas vraiment ménagé ses coups de reins. J’avoue que j’ai toujours une petite crainte quand il passe en mode « bourrin » et je surveille toujours les réactions des dames pour m’assurer que tout va bien pour elles. C’est une précaution bien inutile car primo, elles savent très bien indiquer à James quand ça va trop fort et deuxio, James lui-même est particulièrement attentif aux réactions de ses partenaires. Pour sa part, notre invitée encaissait royalement et je me suis régalée à l’entendre crier et gémir sous les coups de reins de mon amoureux.

Notre premier plan à trois FFH, une expérience parfaite ?

Si on s’en tient là, cette première expérience de trio FFH (deux femmes et un homme) semble absolument parfaite.

La réalité n’est pas si évidente et la suite nous a un peu bousculés…

Il semblerait que nous ayons fait quelques erreurs avec James et que nous n’ayons pas envoyé les bons signaux. Avec le recul, j’ai un peu mon idée sur le pourquoi du comment. Mais, on n’est pas sur un blog de psychologie alors je vais garder mon analyse pour moi.

Le fait est que, suite à cette rencontre sexuellement très satisfaisante pour toutes les parties, nous avons gardé contact avec cette jeune femme avec l’intention de la revoir. Nous étions tous les trois pleins de bonnes intentions. Mais plus les jours passaient, plus je me sentais mal à l’aise. Son positionnement à notre égard devenait de plus en plus flou. La bonne entente et la complicité des débuts se muait en une relation que je commençais à trouver un peu trop envahissante.

Au début, je prenais sur moi, car je n’avais pas envie de réagir en femme jalouse et possessive. James m’a proposé plusieurs fois de nous en tenir là, mais je n’ai pas voulu. Je voulais arriver à passer au-dessus de tout ça, car je pensais que ma réaction était due au fait que c’était notre première expérience avec une femme seule. Mais, au fond de moi, l’impression que j’avais, c’était que nous étions, malgré nous, au bord du ménage à trois. Le mot trouple a d’ailleurs été employé à un moment donné et j’ai bondi au plafond : libertine oui, polyamoureuse, certainement pas !

Bref… au bout de quelques semaines, nous avons décidé de nous en tenir là et de ne plus la revoir. Elle a été blessée par cette décision. Mais de son côté elle venait de nous avouer qu’elle éprouvait de la jalousie par rapport à nos autres partenaires de libertinage…

Tout ça pour dire que, même avec les meilleures intentions du monde, les choses peuvent ne pas tourner dans le sens que l’on voudrait. Et, ce qui a sauvé notre couple, c’est la communication. Tout au long de cette « aventure », nous avons discuté avec James, je lui exposais mes doutes, mes craintes et il me donnait son point de vue, ce qui me permettait de tempérer (un peu) mes réactions.

Néanmoins, si à l’avenir nous nous retrouvions à nouveau dans une situation similaire, je ferai un peu plus confiance à mes « antennes » et je dirai stop beaucoup plus rapidement.

Mais rassurez-vous, nous ne nous sommes pas laissés abattre. Nous avons réitéré l’expérience du plan à trois HFF il y a quelques semaines avec une belle licorne plus aguerrie et tout s’est merveilleusement bien passé. Malgré les excellents moments que nous avons passés tous les trois sous la couette, chacun a su rester à sa place une fois les vêtements renfilés. Nous sommes prêts à recommencer dès que l’occasion se présentera !

Pour les plus curieux d’entres vous, voici les liens vers les deux articles que nous avons rédigés à l’occasion de notre premier trio HHF :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Écrit par :

Petite brunette, Madeleine écrit des billets et règle les questions techniques du site.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Éditeur
James
10 février 2022 10:06
Reply to  Patydou

Merci Patydou pour ton commentaire ! On compte sur toi pour un témoignage si tu franchis les portes d’un club 😉
Bisous
James

Patydou
10 février 2022 09:40

Cest vraiment top. A chaque lecture je me réjouis pour vous! Jai adoré la phrase: Libertine oui’ polyamoureuse certainement pas. Quand mm il y a un limite.
J’aime bcp vos récits croustillants d’humeur…. Jai l impression quelque part d visionner en direct tt cela. Tellement bien raconté. Bravo.